Le kyste synovial

Le kyste synovial du poignet se classe parmi les affections bénignes touchant le plus souvent les adolescents ou les adultes jeunes. Ce genre de kyste est souvent douloureux outre le fait qu’il est inesthétique. Pour aboutir à une guérison définitive, mieux vaut procéder à une intervention chirurgicale bien que cela ne soit pas toujours indispensable.

 

Le kyste synovial se développe dans la plupart des cas à partir de la capsule articulaire du poignet. On le retrouve ainsi à la face dorsale bien qu’il peut aussi se développer à la face palmaire. Lors de leur formation, un kyste principal peut s’entourer de nombreux petits kystes, contenant un liquide visqueux d’un aspect gélatineux.

 

La manifestation de l’infection du kyste synovial

Le kyste synovial se manifeste par le biais d’une tuméfaction, c’est-à-dire une petite boule sous-cutanée, non douloureuse et assez dure. Cela peut toutefois impliquer une certaine gêne lorsque vous effectuez quelques mouvements du poignet. Il est bien possible que le kyste disparaisse d’une manière spontanée, notamment par éclatement. Cependant, il peut souvent réapparaitre au bout de quelques semaines, voire même au bout de quelques mois. La raison à cela c’est que le kyste principal peut disparaître, mais les petits kystes secondaires se sont développés à leur tour pour reprendre sa place. En l’absence de soins, il faut tout de même mentionner qu’après quelques années, les kystes synoviaux finissent toujours par disparaître.

 

Existe-t-il un traitement pour éviter l’inconfort du kyste synovial ?

Il existe une méthode consistant à faire éclater le kyste en appliquant une pression. C’est une technique très simple, mais elle n’apporte que 30 % de guérison définitive. Sinon, vous voulez réaliser la ponction. Ce traitement est, on peut dire, un peu difficile puisque le liquide utilisé est très épais. Aussi, bien que la technique soit d’une injection de produit sclérosant, il faut reconnaître que la récidive est bien fréquente. Dans certains cas, il faut ainsi procéder à une intervention. C’est une technique intéressante pour les kystes synoviaux gênants et que vous n’arrivez pas à écraser via les autres méthodes.

 

Le déroulement de l’intervention lors d’un kyste synovial

En cas de besoin, l’intervention est réalisée sous anesthésie locale ou générale. Cela permet d’extraire le kyste principal avec les petits kystes souvent sources de récidive. Une partie de la capsule articulaire peut en tout cas être enlevée avec ceux-ci. Il faut savoir que l’incision transversale peut laisser une cicatrice un peu visible au niveau du poignet. Quelques jours avant l’opération, le médecin peut vous prescrire un bilan sanguin. L’intervention proprement dite dure une quinzaine de minutes. Votre poignet ne sera pas immobilisé pendant longtemps et vous pourrez même l’utiliser le soir de la chirurgie. Il est toutefois recommandé de faire un suivi le lendemain. Cela peut se faire par une infirmière ou une surveillante du service d’hospitalisation par téléphone. Aussi, les mouvements qui nécessitent un peu de forces sont à déconseiller pendant environ trois semaines. Au terme de cette période, vous retrouverez assurément l’usage de votre poignet d’avant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: