Le kyste dentaire

Le kyste dentaire résulte de la formation d’une boule de petite taille (qu’on appelle également granulome quand il mesure moins de 5 mm) à l’intérieur de l’os maxillaire, au niveau de l’extrémité de la racine d’une dent morte. Par définition, un kyste peut être considéré comme une cavité contenant une substance liquide dans un tissu ou un organe. Celui dentaire peut ainsi devenir plus volumineux au fur et à mesure que la production de sérosité qui le remplit se réalise. À noter qu’il peut se former fortuitement ou suite à un granulome. Certains professionnels peuvent également appeler ce genre de maladie par « kyste odontogène ».

 

Le kyste dentaire est une tumeur bénigne

L’apparition du kyste dentaire est « asymptomatique » à cause d’une infection chronique. Il ne présente que très peu de symptômes extérieurs pendant plusieurs années. L’augmentation progressive en volume du kyste est d’une manière générale sans douleur. Il peut devenir si importante que l’os fragilisé, surtout lorsqu’il s’agit d’une atteinte de la mâchoire inférieure. Celle-ci peut ainsi se fracturer. Si l’infection se développe au niveau de la mâchoire supérieure, il peut aboutir à la déformation du visage de la personne. Il y a par ailleurs un autre risque, celui de la formation d’un abcès. Cela peut survenir à n’importe quel moment de l’évolution de la maladie.

 

Quels sont alors les signes révélateurs du kyste ?

L’individu peut sentir une petite boule dure sur ses gencives. Des douleurs récurrentes peuvent également accompagner cela. Il appartient dans ce cas au dentiste de déterminer l’intensité du kyste via une radiographie. Les douleurs peuvent évoluer d’une manière intensive, tout en étant alternées de plusieurs accalmies. La gencive au niveau de la dent atteinte a l’impression d’être gonflée et cette dernière peut devenir mobile. De même, la joue du malade peut augmenter en volume.

 

L’évolution du kyste dentaire

En cas de négligence, le kyste dentaire peut augmenter considérablement en volume, bien qu’indolore. L’os des mâchoires peut également devenir très fragile et se fracturer facilement. L’évolution vers un abcès peut avoir lieu de manière inopinée. Sachez qu’une dent morte et négligée constitue souvent la cause principale de l’installation de cette infection. C’est en quelque sorte une maladie de la racine dentaire, détériorant progressivement la dent. Dans des cas graves, il faudra même recourir à une hospitalisation afin de drainer le liquide et pour administrer ensuite des antibiotiques.

 

Se méfier du changement de l’apparence des gencives

En cas de changement d’apparence d’une gencive (coloration anormale, gonflement), il est ainsi plus prudent d’y apporter plus d’attention, car l’infection peut toucher la racine de la dent (abcès). À ce moment, il peut s’agir d’un kyste dentaire. Mais pour confirmer avec certitude l’existence ou non d’un kyste dentaire, seul le dentiste est le professionnel le plus habilité à cela. C’est à travers un examen clinique et la radiographie que ces constatations seront appuyées. Suite à cela également, le degré d’intensité de l’affection sera déterminé. Dans certains cas, on peut même utiliser le scanner pour reconnaître cette maladie.

One thought on “Le kyste dentaire

  1. Ahmed merdoukh dalila

    Alors moi mon cas j ai eu un cyste au niveau haut de ma bouche en 2006 j ai fais l operation c bon apres le meme endroit 2013 et maintenant que je suis entrain de soinger mes dent un autre cyste apparait au niveau bas de ma bouche j ai peur de me faire operer une troisiemme fois aide morale svp merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: