kyste sébacé

Un kyste sébacé survient après un blocage au niveau du follicule pilo-sébacé. Ceci va entrainer une accumulation de sébum et de kératine sur le territoire. En effet, le kyste sébacé est formé par une poche et son contenu (sébum et kératine).

 

La paroi du kyste sébacé est faite à partir des cellules épidermiques qui vont proliférer en profondeur formant alors la poche du kyste. Cette paroi produit du liquide remplissant la poche du kyste. Il s’agit de la kératine, un liquide jaunâtre. Ensuite, en augmentant de volume, le kyste peut également gagner de profondeur en atteignant les glandes sébacées. En plus de la kératine, le kyste sébacé va également contenir du sébum.

Il se localise le plus souvent au niveau des zones où les glandes sébacées sont nombreuses, tels le cou, l’oreille, les lombes ainsi que le cuir chevelu.

 

Comment se manifeste un kyste sébacé ?

 

Un kyste sébacé se manifeste par une augmentation progressive de volume sous-cutanée à la forme souvent ronde. Cette masse a une taille variable, mais elle peut aller de quelques millimètres à des dizaines de centimètres de diamètre. Cela dépend de la vitesse de croissance et surtout de chaque individu. Un kyste sébacé est généralement indolore.

Un kyste sébacé peut être d’origine inflammatoire. Dans ce cas, cette augmentation de volume est accompagnée des signes inflammatoires telles la rougeur, la chaleur, la douleur.

 

Le diagnostic de kyste sébacé se fait par un coup d’œil par votre médecin ou bien le dermatologue. Des examens complémentaires ne sont pas utiles.

 

En quoi consiste une complication d’un kyste sébacé ?

 

La principale complication d’un kyste sébacé est l’infection. Une infection peut survenir lorsque le kyste se déchire intérieurement, ce qui va entrainer un écoulement sous-cutané. Ce dernier est considéré comme un non-soi par l’organisme. D’où l’inflammation.

Si le kyste sébacé est soumis à diverses pressions et parvient à se rompre, le risque de ce kyste d’infection est très grand.

 

Comment traiter un kyste sébacé ?

 

Le traitement du kyste sébacé est essentiellement chirurgical. Il s’agit de l’ablation du kyste de façon complète ou non. Les kystes sébacés sont rencontrés dans la majorité des cas, dans la partie séborrhéique du corps.

Le médecin peut évacuer le contenu du kyste sébacé par une petite incision. Cette intervention peut être effectuée sous anesthésie locale ou générale selon le cas (taille, rapports anatomiques…). Il se peut que vous portiez un drain durant quelques jours. Parfois, il est nécessaire dans l’évacuation du contenu kystique.

Le plus fréquent, le kyste sébacé se traite comme une acné (une antibiothérapie et un traitement local). On utilise l’isotrétoine qui nécessite une surveillance complémentaire.

 

Quel en est le pronostic sur l’évolution du kyste sébacé ?

 

Un kyste sébacé inflammé après traitement, la poche tend à se vider, mais elle va revenir. Dans ce cas, il faut l’opérer dès que possible. Sinon, l’inflammation reviendra également à son tour.

 

Dans de rares cas, le kyste sébacé disparaît après une grande inflammation.

Si l’ablation du kyste sébacé a été faite dans les normes, les risques de récidive seront plutôt faibles.

Le risque de récidive est très élevé si l’exérèse du kyste sébacé a été incomplète.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: