kyste poplité

L’articulation du genou est entourée par une capsule tapissée à l’intérieur par la synoviale.  Cette synoviale secrète un liquide qui assure la lubrification de l’articulation et la nourrit en même temps. La quantité de liquide secrétée peut devenir très importante en cas d’anomalies articulaires. Il résulte une augmentation de la pression à l’intérieur de l’articulation pouvant entrainer une sortie du liquide dans le creux poplité formant le kyste poplité.  Le creux poplité, c’est la partie postérieure du genou.

 

Quels sont les signes d’un kyste poplité ?

 

Ce kyste se manifeste par une tuméfaction de volume variable au niveau du creux poplité. Des douleurs et des gênes au mouvement de l’articulation surviennent en cas de kystes volumineux.  Le mouvement de flexion est le plus touché.  Les structures nerveuses et vasculaires avoisinantes peuvent être comprimées. On peut ainsi observer des troubles sensitifs à type de fourmillement et douleur au niveau de la jambe. Un œdème peut également survenir. La tuméfaction est ovalaire ou bien sphérique, bien limitée, de consistance  ferme. Elle disparait à la flexion du genou et est très nette à l’extension. Le diagnostic est clinique, mais peut être confirmé par une échographie qui va montrer la nature kystique de la tuméfaction.

 

Comment évolue un kyste poplité ?

 

L’évolution du kyste est souvent bénigne. Aucune dégénérescence maligne n’a été signalée jusqu’à présent. Une régression spontanée peut s’observer. Quelquefois,  elle peut  augmenter de volume progressivement et entrainer des compressions nerveuses et vasculaires. Cette augmentation de volume est à l’origine d’une importante gêne et d’une douleur intense empêchant les mouvements articulaires. Le retentissement sur la vie quotidienne est donc très important. Le kyste peut également se rompre. Cette rupture se manifeste par une vive douleur au niveau du mollet associé à un gonflement. On peut la confondre dans ce cas à une phlébite.

 

Quelles sont les causes d’un kyste poplité ?

 

Toutes les atteintes articulaires au niveau de l’articulation du genou peuvent causer un kyste poplité.  La gonarthrose peut entrainer une hypersécrétion de liquide synoviale. Les traumatismes au niveau de la rotule du fait de l’inflammation constituent également une cause. Les kystes secondaires à des atteintes méniscales et à des polyarthrites rhumatoïdes sont également possibles.

 

 

Comment traiter un kyste poplité ?

 

Plusieurs moyens thérapeutiques sont possibles pour traiter le kyste poplité. Ces traitements sont indiqués dans les formes douloureuses et gênantes pour les fonctions de l’articulation. Une ponction peut être réalisée sous anesthésie locale. C’est une aspiration par une aiguille du contenu kystique. Elle sera suivie d’une injection de corticoïde dans la poche pour avoir un effet sclérosant. Le traitement chirurgical est un traitement radical qui peut se faire sous arthroscopie. On procède à une résection de la poche kystique associée à une fermeture de l’orifice faisant communiquer le kyste et l’articulation du genou.

 

L’intervention sous endoscopie est plus esthétique et la récupération fonctionnelle est beaucoup plus rapide. Pourtant, elle nécessite des matérielles adéquates et un chirurgien bien entrainé. La résection de la poche par une intervention à ciel ouvert est à éviter autant que possible, car elle favorise le risque de récidive. Une prise en charge adéquate en postopératoire est indispensable pour éviter les complications.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: