kyste ovarien

On dit que le kyste ovarien est fonctionnel s’il ne s’agit pas de trouble mécanique. Le kyste de l’ovaire fonctionnel se voit surtout chez les jeunes filles en âge de procréer. En cas de stimulation excessive des hormones de l’ovulation (FSH et LH), il y a donc une hyperproduction des hormones oestrogéniques et progestérones. De ce fait, il y a ainsi une augmentation en nombre et en volume des follicules ovariens engendrant ainsi un véritable kyste. L’évolution de ce type de kyste est souvent bénigne même en absence de traitement.   Le kyste ovarien est dit organique s’il est d’origine mécanique. C’est au stade de complication qu’on découvre le kyste ovarien organique. Les femmes ménopausées sont les plus atteintes. L’augmentation de volume de l’abdomen associée à des saignements génitaux en dehors des règles est les éléments permettant de suspecter la survenue de kyste organique. Son évolution sans traitement est toujours grave par la survenue des complications. Dès que le diagnostic de kyste  est posé, il faut envisager le traitement chirurgical.

Quelles sont les circonstances permettant de découvrir la présence de kyste ovarien maligne ?

  Le cancer ovarien est le plus grave des kystes de l’ovaire. On le voit surtout chez les patientes âgées. L’augmentation du volume de l’abdomen associée à des douleurs pelviennes, saignement génital et amaigrissement oriente l’étiologie maligne du kyste ovarien. Le cancer ovarien est aussi découvert lors des compressions des organes de voisinage. La vessie, l’urètre et le rectum sont les organes atteints. La masse pelvienne est ici très dure et très fixée par rapport au plan profond. Des examens anatomopathologiques sont nécessaires pour faire le diagnostic du kyste ovarien d’origine maligne.

Les complications de kyste ovarien sont – elles dangereuses ?

  Les complications sont dominées surtout par le kyste ovarien organique et le cancer de l’ovaire. La torsion du kyste et l’hémorragie dans le kyste sont les complications les plus connues. Elles sont souvent secondaires d’un traumatisme par coup de poing au niveau de la région pelvienne. La compression des organes de voisinage tels que le tractus urinaire et le tractus digestif nécessite une prise en charge immédiate. La présence de saignement génital chronique provoque une diminution de quantités sanguines dans l’organisme. Cette hypo volémie est néfaste pour le cœur et le cerveau d’où survenue d’insuffisance cardiaque et troubles mentaux.

 

 

Comment traiter un kyste ovarien ?

  Le traitement est différent pour chaque type de tumeur. Devant tous éléments permettant de suspecter un kyste , il faut toujours consulter votre gynécologue. Pour le kyste de l’ovaire fonctionnel, le traitement est souvent hormonal. Par contre, pour le kyste ovarien organique et pour le cancer de l’ovaire, l’intervention chirurgicale doit être faite après les examens complémentaires. La pièce opératoire doit être toujours envoyée au laboratoire d’anatomopathologie pour étudier la nature histologique du kyste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: