kyste hydatique

Le parasite responsable du kyste hydatique est appelé echinococcus granulosus. Ce parasite est trouvé dans l’intestin des chiens. Par l’intermédiaire de fèces des chiens, les herbivores sont atteints de la maladie. Le parasite une fois ingéré par eux, passe dans l’intestin pour se loger dans le foie et dans les muscles. Le chien est ensuite infesté par ingestion des viandes des herbivores. La transmission du parasite chez l’homme se fait par contact direct avec le chien infesté. L’œuf de parasite est ingéré par l’homme puis celui-ci passe dans l’intestin humain pour gagner le foie ou les poumons. La localisation hépatique ou pulmonaire de la forme larvaire des œufs parasitaires forme le kyste hydatique.

 

Quelles sont les manifestations cliniques d’un kyste hydatique ?

 

Le kyste hydatique est souvent asymptomatique. Les signes cliniques se manifestent surtout au stade tardif de la maladie. Le kyste hydatique au niveau du foie est dominé par une douleur au niveau de la partie sous costale droite. Cette douleur est parfois accompagnée de prurit et de jaunisse c’est-à-dire de l’ictère. Les manifestations pulmonaires sont non spécifiques. Elles sont caractérisées par des douleurs thoraciques parfois accompagné de toux et de dyspnée quand le kyste est de gros volume. Le kyste hydatique peut aussi provoquer des urticaires.

 

Les examens complémentaires sont nécessaires pour le diagnostic de kyste hydatique ?

 

Comme on a dit que le kyste hydatique est de découverte fortuite. C’est pendant les examens complémentaires pour une autre maladie qu’on découvre la présence du kyste hydatique. L’échographie abdominale haute ou le scanner abdominal permet de visualiser un nodule intra-hépatique. La confirmation diagnostic est biologique. L’examen au laboratoire dit : réaction de Weinberg permet de faire le diagnostic du kyste hydatique. On peut confirmer aussi la maladie par l’Échotomographie hépatique c’est-à-dire une échographie hépatique avec une coupe des différentes parties du foie.

Quelles sont les complications de kyste hydatique ?

 

Les complications du kyste hydatique sont graves. Elles sont caractérisées par une rupture du kyste. Cette rupture provoque la dissémination des parasites à travers le sang. Ensuite ces parasites migrent dans différents organes du corps comme les muscles ou le cerveau. La localisation secondaire du kyste hydatique provoque des manifestations cliniques spécifiques pour un organe atteint. La localisation cérébrale provoque des crises convulsives associées à des céphalées intenses. La localisation musculaire donne des douleurs musculaires associées à des fatigabilités musculaires.

 

Comment traiter un kyste hydatique ?

 

Le traitement du kyste hydatique est essentiellement chirurgical. Ce traitement consiste à enlever en totalité le kyste sous anesthésie générale. La dissémination de l’infestation par rupture du kyste est toujours traitée par les dérivés benzimidazolés. Dès que le diagnostic est posé, il faut faire une intervention chirurgicale en urgence pour éviter ces localisations secondaires. Des mesures d’accompagnement sont également à faire pour éviter les récidives du kyste hydatique. Ainsi, il faut éviter les contacts avec les chiens, laver régulièrement les mains, manger des aliments sains et cuits. Le kyste hydatique est une affection bénigne, mais nécessite une prise en charge adéquate et immédiate.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: