Le kyste

Une personne atteinte d’un kyste ne présente pas de signes évidents notamment si le kyste se situe au niveau des seins ou des ovaires. Le kyste est détecté par palpation des régions superficielles qui forme une masse tumorale. Le toucher peut être dur et douloureux. Si le kyste se complique, les signes sont Homme se tenant le dos à cause de la douleurvariés. Tantôt, le malade ressent de la douleur quand les nerfs aux alentours du kyste sont compressés. Une ischémie peut apparaître à la suite d’une compression artérielle et des oedèmes apparaissent aussi par compression artérielle. Si le  kyste est volumineux, il peut se rompre et provoque une hémorragie cataclysmique. Le kyste est surtout présent chez les femmes et peut affecter plusieurs cellules dont les seins, les ovaires, les poignets, le foie, les paupières et la glande thyroïde ainsi que la peau. Chez l’homme âgé entre 40 et 60 ans, le kyste touche surtout les testicules et les reins. Le kyste cutané forme une bosse et la peau est de couleur jaune-blanc. La personne est sensible au toucher pour le kyste des poignets. Elle ressent une sensation de gêne derrière le genou si ce dernier présente un kyste. L’homme ressent une lourdeur au niveau de ses testicules.

 

Raisons d’apparition du kyste

Le kyste pilonidal apparaît notamment par manque d’hygiène, excès de poils corporels, présence de poils rêches et raides, l’oisiveté, l’obésité et la position assise prolongée. Le kyste pancréatique apparaît chez les consommateurs d’alcool qui en abusent engendrant des calculs biliaires. Une échographie permet de situer la zone affectée par le kyste. Ce diagnostic permet aussi de connaître son rapport comparé aux autres organes, son volume et son contenu. L’échographie est complétée par les examens d’imagerie par résonance magnétique et par la tomodensitométrie pour confirmer la présence d’air ou de liquide dans la poche.

 

Traitements d’un kyste

Le traitement d’un kyste dépend de plusieurs critères dont le sexe, l’âge du malade, la région affectée, les signes prédominants et le caractère d’évolutivité du kyste. Si le kyste est au stade précoce, une abstention thérapeutique suffit. Pareillement si le kyste touche les genoux dû à l’arthrite. Si le kyste se complique, une intervention chirurgicale est incontournable. Pour le kyste cutané et pilonidal, un drainage est conseillé.  Pour le kyste pilonidal, il est parfois nécessaire de procéder à l’ablation du kyste. Dans le cas du kyste du poignet, l’ibuprofène et l’acétaminophène guérissent la pathologie. Une application de glace permet de soulager les douleurs. Le kyste ovarien, spermatique et le kyste du sein disparaissent après quelque mois mais nécessitent des examens réguliers si la masse persiste après 2 à 3 cycles menstruels. Des analgésiques et des antidouleurs sont recommandés pour calmer les douleurs pelviennes et testiculaires. Quelquefois, l’ovariectomie ou ablation du kyste est important. L’hystérectomie ou ablation des ovaires doit avoir lieu si la masse kystique est cancéreuse. La pilule contraceptive ou anovulant permet de stabiliser les cycles menstruels limitant la prolifération de nouveaux kystes, les risques de cancer des ovaires et la récurrence des kystes au sein. Le kyste des reins se soigne par échographie par ultrason. En cas de complication, un traitement par dialyse voire une transplantation rénale est nécessaire.

Article rédigé par Georges.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: